Gommette et Chaussette

Le blog dédié aux parents : grossesse, parentalité…

Famille recomposée : la jalousie est-elle inévitable ?

Si la famille recomposée est une très belle opportunité pour créer des liens et agrandir la fratrie, elle est aussi souvent source de conflits. Il peut être difficile d’accepter cette nouvelle belle-mère ou ce nouveau beau-père. Quant à partager son espace de vie avec des enfants que l’on ne connaît pas, que l’on n’a pas demandé à connaître, cela peut très vite engendrer des angoisses et des rancœurs. Comment trouver sa place dans une famille recomposée ? Comment éviter que famille recomposée et jalousie deviennent synonymes ? Il n’y a pas de modèle familial parfait, mais voici quelques pistes qui vous aideront à rendre la vie de famille plus clémente !

Comment gérer famille recomposée et jalousie ?

Une famille recomposée c’est une nouvelle femme ou un nouvel homme qui entre dans la vie de nos enfants, et souvent de nouveaux enfants aussi. Bien qu’ils n’aient pas de pouvoir de décision sur les choix amoureux de leurs parents, il est important d’officialiser la rencontre. C’est un grand changement à venir dans leurs habitudes de vie et pour que famille recomposée et jalousie ne riment pas, il est nécessaire d’établir un dialogue dès le début.

Pour que vos futures relations familiales soient saines, n’imposez pas votre nouveau partenaire à vos enfants. Laissez-leur le temps de faire connaissance, de s’approprier l’idée même de devoir partager leur cadre de vie et leur parent. Dites leur bien que cette personne qui entre dans leur vie ne remplacera jamais leur papa ou leur maman. Ils ont aussi le droit de ne pas l’apprécier, mais le respect doit toujours être de mise.

Comment présenter le nouveau beau-parent ?

Prévoyez un endroit neutre pour la première rencontre. Si le beau-parent a déjà des enfants issus d’une première union, une sortie à l’extérieure, dans un lieu qu’ils apprécient, peut être une bonne idée. Faites en sorte que la présentation aux enfants se fasse le plus naturellement possible. Par contre, elle ne doit pas être le fruit du hasard, vos enfants doivent savoir à l’avance le but de la sortie. Ils vont sûrement se montrer réticents, mais ignorer leurs griefs et positivez au maximum cette future rencontre.

Famille composée et jalousie, comment l’éviter ?

Une fois les présentations faites, ça y est, vous commencez à programmer des week-ends, le nouveau beau-parent vient passer de plus en plus de temps à la maison. Petit à petit, ses affaires prennent place dans vos placards, vous êtes follement amoureux et vous ne voyez pas la mine renfrognée de votre fille de 12 ans…

Parce que l’adolescente aussi voit sa vie se bouleverser : vous passez vos soirées en tête à tête avec l’élu. e de votre cœur, ses enfants envahissent sa chambre… Elle se sent dépossédée et abandonnée, et les conflits apparaissent !

A lire également : Organisation familiale et règles de vie : comment s’organiser ?

Ne placez pas le nouveau beau-parent au centre de votre attention

Quand on est amoureux, on a tendance à être exclusif et démonstratif. Sauf que les enfants de la fratrie ne veulent pas assister à ce genre d’effusion. Ils peuvent être mal à l’aise. Voir son papa ou sa maman embrasser un autre que son parent est très perturbant pour l’enfant. Vous les mettez face à votre sexualité et c’est dérangeant pour eux. 

Ne vous focalisez pas trop sur votre nouvel amour, vos enfants ont besoin que vous soyez disponible pour eux. Ils peuvent très vite se sentir abandonnés et en vouloir à cet intrus qui vient prendre leur place !

Acceptez que votre famille recomposée ne soit pas parfaite !

Nul n’est parfait, et une famille recomposée ne l’est pas non plus ! Même si vous avez l’impression que vos enfants ont adapté ce nouveau beau-parent, qu’ils adorent leurs demi-frères et sœurs, attention aux apparences ! Derrière les sourires de façades, votre enfant peut vivre une grande souffrance. Parfois, les enfants ont tellement à cœur de voir leur parent heureux, qu’ils peuvent intérioriser leurs souffrances. Les conflits font partie de la vie, souvent ils ouvrent le dialogue et permettent de faire sortir des rancœurs. Acceptez-les avec bienveillance, acceptez la colère des enfants. Et même, si votre enfant vous semble allez bien, demandez-lui régulièrement si ce qu’il ressent. Autorisez-le à s’exprimer !

Laissez du temps à chacun pour s’apprécier… ou pas !

La meilleure chose à faire pour éviter la jalousie dans la famille recomposée est de laisser le temps aux membres de cette nouvelle fratrie de s’apprivoiser. On voit beaucoup de témoignages du style « Je n’aime pas son fils » ou « ma fille est jalouse de ma compagne »… Ils apparaissent souvent lorsqu’on veut à tout prix que l’amour s’installe au sein de la famille recomposée. Pourtant, l’amour ne se commande pas, il faut du temps pour s’apprécier. Parfois, les sentiments restent absents, il faut aussi l’accepter. On ne peut pas aimer tout le monde…

Mettez-vous d’accord sur les règles de vie à la maison

Deux familles, c’est aussi des principes éducatifs différents. Chacun avait ses habitudes de vie, ses propres valeurs et un exercice de l’autorité parfois très éloigné de votre mode de fonctionnement. Il est extrêmement important d’aborder le sujet au préalable. Vivre sous le même toit, c’est aussi être capable de s’adapter et de faire des compromis. Toutefois, s’il y a des principes auxquels vous ne voulez pas déroger, votre nouveau conjoint doit vous accompagner. Vous devez être solidaires face aux enfants et leur expliquer qu’ils vont devoir accepter l’autorité des deux adultes. Rassurez-les sur l’amour que vous leur portez, mais soyez fermes.

Chacun doit tenir sa place pour une famille recomposée sans jalousie !

Un beau-père ou une belle-mère ne sont pas des parents de substitution, surtout si l’autre parent exerce son autorité parentale et son rôle éducatif. Ne laissez pas les enfants appeler leur beau-parent maman ou papa. Bien sûr votre conjoint ou vous-même allez prendre part à l’éducation de vos beaux-enfants. Vous allez avoir des responsabilités à tenir envers eux. Mais il est important de ne pas chercher à remplacer l’ex-conjoint.

Ne faites pas tout ensemble !

Vous souhaitez que votre famille recomposée soit unie et soudée, c’est légitime. Néanmoins, ne faites pas l’erreur de tout vouloir partager : les sorties, les vacances, les soirées… et les tensions s’accumulent ! Vos propres enfants vous reprocheront de les délaisser et votre nouveau couple se perdra entre les conflits et les querelles. Une fratrie, c’est une somme d’individus et il faut accepter qu’ils n’aient pas les mêmes goûts ni les mêmes envies. Octroyez-vous des temps de partage uniquement avec vos enfants ou avec votre conjoint. Ce n’est pas parce que vous êtes une famille recomposée que vous ne pouvez pas faire des vacances séparées ! C’est le moment idéal pour retrouver un peu d’intimité avec ses enfants !

N’oubliez pas vos ex !

Malgré vos séparations, les ex-conjoints restent les parents de vos enfants respectifs et il est important de les mettre au courant de l’arrivée d’une nouvelle personne au sein de la famille. Cela peut entraîner de la jalousie face à cet intrus qui va s’occuper de ses enfants. Toutefois, n’oubliez pas qu’au centre de vos altercations, c’est l’enfant qui est impacté. L’enfant doit se sentir autoriser par son parent à aimer son beau-parent. Si ce n’est pas le cas, un conflit de loyauté se crée et l’enfant va s’interdire toute affection avec son beau-père ou sa belle-mère pour ne pas froisser son papa ou sa maman.

Famille recomposée : comment gérer les conflits entre les enfants ?

Malgré toutes vos bonnes intentions, rien n’y fait, les enfants ne se supportent pas ! Famille recomposée et jalousie ne sont pas compatibles et impactent beaucoup le couple et l’équilibre des enfants. Vous rêviez d’une famille sans disputes, mais malheureusement aucune fratrie n’en est à l’abri ! Les querelles sont inévitables. N’intervenez pas systématiquement, vous risqueriez d’attiser encore plus leur jalousie. Laissez-les régler leurs conflits tant que ça ne déborde pas. Par contre, si c’est toujours le même qui est mis à l’écart, alors intervenez. Soyez juste, ne favorisez pas le plus jeune, justement parce que c’est le plus petit, alors qu’il est la source de la querelle. Soyez équitable entre les enfants afin qu’ils n’aient pas l’impression que vos propres enfants sont privilégiés. N’oubliez pas que c’est aussi plus difficile pour les enfants en garde alternée, ils peuvent vite avoir l’impression de n’être que des visiteurs. Il est important de préparer leur arrivée pour qu’ils ne se sentent pas de trop !

Attention à vos paroles ! Ne comparez pas les enfants entre eux, vous risqueriez de créer un profond sentiment d’infériorité chez l’un et un sentiment de toute puissance chez l’autre !

Pour finir, ne vous offusquez pas que l’enfant de votre nouvelle relation ne vous aime pas. Cela ne vous est pas destiné, c’est l’image même de la belle-mère ou du beau-père qu’il fustige, pas vous ! Prenez une place d’adulte face à cet enfant en colère. Il n’exprime qu’une angoisse : celle de ne pas être aimé. Soit par son parent, soit par vous-même !

En conclusion : former une nouvelle famille est une aventure difficile, pleine d’obstacles. Pourtant, quand les conflits s’amenuisent et que la bonne entente s’installe, c’est un vrai bonheur de voir des liens forts se créer dans la fratrie !

Revenir en haut de page