Gommette et Chaussette

Le blog dédié aux parents : grossesse, parentalité…

pourquoi ne faut-il pas avaler des chewing-gums ?

Le nom même du chewing-gum indique sa fonction. Le chewing-gum, ou gomme à mâcher en français, est donc censé être mâché sans jamais être avalé. Cette friandise venue des Etats-Unis était en effet distribuée aux soldats américains pour calmer leurs nerfs. Largement popularisés depuis cette période, les chewing-gums sont devenus courants dans la bouche des adultes comme des enfants. « N’avale pas ton chewing-gum ou il restera collé dans ton ventre ! » Qui n’a pas déjà entendu ou prononcé cette phrase ? Est-elle justifiée ? Pas le moins du monde ! Mais quand même un peu … Mais pourquoi ne faut-il pas avaler des chewing-gums ? Est-ce si grave d’en avaler un ? Découvrez de quoi sont faits les chewing-gums et pourquoi il ne faut pas les avaler.

Est-ce dangereux d’avaler un chewing-gum ? 

Mais. Tout le monde, ou presque, sait qu’il est déconseillé d’avaler un chewing-gum, mais sans trop savoir pourquoi. Lorsque l’on en connaît la composition, on comprend mieux. Les sucs gastriques produits par le système digestif sont sans effet sur le chewing-gum et l’organisme ne le digère pas.

Composition d’un chewing-gum

Un chewing-gum contient en général 5 ingrédients :

  • Une base de gomme synthétique, issue de dérivés du pétrole, utilisée aussi pour fabriquer les pneus (si si, c’est la même !) ;
  • des arômes ; 
  • des colorants ;
  • des conservateurs ;
  • du sucre ou des édulcorants, comme le xylitol, le sorbitol ou le maltitol.

Toutefois la déglutition a ses mystères et il peut arriver d’en avaler un par inadvertance. Mais rassurez-vous, même si cela arrive à votre enfant, inutile de courir aux urgences ! Au même titre que les fibres non digestibles, le chewing-gum suivra les voies naturelles pour être évacué quasiment intact dans les selles de votre enfant. Non, il ne restera pas collé aux parois intestinales et non, il ne provoquera pas de crise d’appendicite. Ce ne sont là que des croyances populaires. C’est aussi un argument radical pour convaincre les enfants de ne pas avaler leurs chewing-gums, car le vrai danger est ailleurs.

Avaler un chewing-gum : le vrai danger

En effet, Le principal danger pour un enfant qui avale un chewing-gum est surtout la fausse route. S’il est avalé de travers, le chewing-gum peut s’introduire dans les voies respiratoires par la trachée et provoquer une asphyxie. Le risque d’étouffement est donc bien réel.

Avaler plusieurs chewing-gums

Avaler un chewing-gum de façon accidentelle ou occasionnelle n’a donc rien de dramatique pour la santé tant qu’il suit les voies classiques. Cependant, au vu de sa composition, il est facile d’imaginer les conséquences d’une ingestion massive de chewing-gum. La gomme, indigeste rappelons-le, risquerait de former une boule. Selon son volume, cet amas de gomme pourrait provoquer d’importants troubles digestifs, de douloureux maux de ventre et une grosse constipation. Ingérer sciemment un grand nombre de chewing-gums est donc une très mauvaise idée, même pour vérifier cette théorie.

En conclusion, les chewing-gum peuvent être mastiqués pendant des heures, mais il vaut mieux ne pas les avaler, même si l’argument utilisé pour en dissuader les enfants est un peu excessif. Il est également déconseillé de les abandonner n’importe où, car les chewing-gums ne sont pas biodégradables. Jetés en pleine nature, les chewing-gums mettent entre 3 et 10 ans à se dégrader. En ville, ils se collent sur les trottoirs, s’agglutinent aux semelles des piétons et dégradent le paysage urbain. Leur élimination coûte une fortune aux collectivités locales. Avec 500 grammes par an et par personne, les français sont les deuxièmes plus gros mâchouilleurs de chewing-gum après les États-Unis. Le civisme est donc de mise et l’effort doit être collectif. Emballer son vieux chewing-gum avant de le jeter à la poubelle prend deux secondes. Pensez-y !

Revenir en haut de page